{ alert('Clic droit interdit'); return(false); } document.oncontextmenu = ejs_nodroit;
artslettresmusique
 
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami

GISELE NIBERT
Vign_Photo_Nibert_Gisele_2_
RECOMPENSE :
Vign_Couverture_Maquis_de_Simone_2_



Prix du Roman


des


Arts Littéraires
 


2013
 
Vign_Couverture_Maquis_de_Simone_2_
RESUME DU LIVRE



Elle semble condamnée à subir,
depuis qu’enfant un drame a 
anéanti sa famille. 
Mais les femmes bien trempées qui lui ont servi de modèle lui ont donné 
une force insoupçonnée, à défaut de tendresse. Et pourtant, comme
elle est attachante, cette Simone qui saura bousculer un destin déjà écrit,
pour le rehausser de sa témérité, de sa largesse d’esprit, et de son goût du
bonheur…

Néanmoins, Simone était trop modeste pour prétendre laisser
une trace de tous ses maquis. Elle avait risqué sa liberté et sa vie pour
sauver d’autres vies, mais à quoi bon en faire état, à quoi bon l’écrire ? Je
l’ai donc fait pour elle, pour imprimer en noir et blanc l’image de l’enfant
maltraitée, de la femme trahie, de la Juste qui s’ignore, et de la mère peu
commune. Si les faits retranscrits sont indéniablement véridiques, peut-être
ont-ils été noircis, ou embellis, ou bien filtrés par les bouches qui me les
ont contés, ou par ma propre affection.

Et j’ai voulu
aussi que le récit de sa vie rappelle qu’à côté de quelques grands héros, il y
a tant d’âmes modestes et bienveillantes qui partagent risques, savoirs, pain
et asile, et qui méritent qu’on
ne les oublie pas.






 
© 2011